QUEL JOLI PRINTEMPS, cette année, douceur, fleurs et musiques m’autorisent à respirer plus  librement, à avoir des pensées joyeuses qui jouent en courant, attrape moi si tu peux …

Combien de « Merci » ai-je jeté sur  les fleurs pour leur beauté, pour arriver, aujourd’hui, à cette maturité qui me permet  d’accepter, sans souffrir, de me dire ça s’arrangera , malgré un nombre incalculable….de soucis.

 

Tout finira par s’apaiser,  par se noyer dans une rivière…J'ai bien un remède mais il est inattendu, particulier, hors du commun, un remède contre la souffrance morale, contre le désespoir. Je peux y rêver longtemps mais impossible de mettre en oeuvre mes projets,  de me dire ce sera demain, ou jamais. Bref, ma vie est bien compliquée, le seul moyen d’y arriver à petits pas, c’est d’en parler à une ou deux bonnes amies,  pour avoir un avis sincère.

 

  • Ce sera peut-être « pas mal, bonne idée, auras tu le courage d’aller jusqu’au bout ? Essaie au moins de commencer
  •  Ou, Bonjour tristesse, tu renonces à tes milliers de  projets , tu mets dans ta tête des petites idées sympas, tranquilles, ..…fades.
  • Prends garde, j’ai bien noté que tu as en toi une bombe à retardement, méfie-toi  l’explosion sera terrible., tu risques d’être anéantie alors,  sois raisonnable.

 

  • Et bien, j’en prends le risque, j’aime les bombes à retardement, pendant l’attente du grand boum mes idées particulières  me semblent, enfin, réalisables, merveilleuses, tellement jolies
  • que je recommence à vivre en apnée.

 

 

DANIDAR

13-4-2017