Qu’elle fût jolie, cette Musique, détendue, charmée, elle m’a donné l’occasion d’oublier, les griffes, les écorchures du temps, qui ont marqué mes jours, entravé mes mouvements.

 Je les ai vu ces musiciens qui m’ont enchanté en jouant divinement 

La 8e Symphonie de Franz Schubert.

 

Ecouter de la Musique, s’harmonise pour moi, avec un envol particulier, fenêtres ouvertes ou non, vers des destinations privilégiées. Je ne pars jamais seule, j’’entraîne toujours un souvenir encore très présent, un futur que j’invente pour mes jours à venir.

Je suis là, je suis là-bas,

                             à la campagne, dans un jardin …

 

La Musique m’accompagne toujours, complice de mes émotions, elle me façonne et devient émouvante, muse, mais aussi mystérieuse lorsque partie d’une note je me retrouve à t’écrire, à mettre sur le papier, ce que je voulais te dire, à essuyer des larmes de joie !

Musique magique, merveilleuse, tu m’entraînes si loin, je me perds dans tes sons, tes mélodies, je les transforme dans l’espoir qu’un jour ma musique intérieure rencontrera la tienne…

 

 Paris le 17 0ctobre 2017

 DANIDAR