Je pourrai comparer ma vie à des petits frissons qui ondulent, qui glissent sur un tapis d'Orient, se réchauffent sur la laine colorée.

C'est agréable, je vis dans une Maison tranquille. Tout est calme, j'aperçois par la fênetre un jardin fleuri, des plantes épanouies serrées l'une contre l'autre  qui discutent des dernières nouvelles de la Résidence.

Aujourd'hui je mène la dance en expliquant : je vous le dis, il faut me croire, le Conseiller d'Apple que j'ai eu aujourd'hui, était charmant, calme, compétent. Vous vous en doutez, je suis devenue l'insatiable en questionnement et j'ai transformé "HUGO" en un pipeau à lancer des questions et à les rattraper un peu gonflées.

Je m'incline devant le savoir de ces Messieurs et je deviens hyper sensible, quand je lis sur leur papier : si vous avez le moindre souci, je suis là pour vous aider de 8h à 20h du lundi au Dimanche.

 

Je rêve, la beauté de l'idée m'émeut..

 

Mine de rien, j'en ai usé des Techniciens, des nerveux "vous m'écoutez où vous rêvez" ? Comme si on peut rêver quand on a un Mac devant soi, j'avoue qu'à cet instant mes idées s'envolent. D'autres Techniciens sont respectueux : Madame je suis en admiration devant votre écriture, vous avez une imagination qui me laisse bouche bée!!

Alors vous comprenez maintenant , ma vie est mouvante, elle passe d'une crise de fou-rire à un déluge de larmes.

Parfois un orage gronde, il assombrit mon environnement et teinte de gris ma nouvelle vie. Je tire sur mes manches pour essayer de prendre un autre chemin, plus riant. Rien ne m'empêchera de rencontrer mes muses, anciennes ou nouvelles, qui auront le plaisir de m'alimenter en sentiments.

Un dernier détail, les Médecins autour desquels je tourne connaissent tous mon addiction à l'Ecriture. Lors de la consultation, ce qui les intéresse ce n'est pas mon dernier souci mais plutot la "Nouvelle" que j'ai écrit. C'est devenu un rituel entre nous.

"Quelle imagination, c'est fou, je vous assure, je suis sérieux, c'est très agréable à lire (il faut sous-entendre une telle imagination à votre âge, c'est très rare).

Un autre à qui je pose mon papier sur son bureau, lit en silence et laconique "c'est gentil"Je suis très surprise,  mon texte m'avait entrainé loin de la gentillesse.

Messieurs les Tchniciens d'Apple, je vous remercie pour votre aide, lorsqu'ils'agit de soigner mon Mac, sa guérison me met dans un état d'euphorie, indescriptible.

Que mes Nouvelles soient intéressentes ou banales, j'arrive toujours à en  tirer la quintessence ; que vous soyez d'accord ou non, à votre insu, je cueille vos expressions, la fleur dans votre main, votre gentillesse où votre colère.

 

Je bénéficie ainsi, d'un bonheur innatendu.

 

DANIDAR

19 Mai 2019